gertrude.jpg
Accueil Les Spectacles Gertrude et le plumeau La presse parle de Gertrude et le plumeau

La presse parle de Gertrude et le plumeau

Cliquez ici pour télécharger l'article
"Coup de plumeau sur la Bible"
sur Gertrude paru dans
le magazine
Panorama (PDF 14MB)



ARTICLE DE MARIE-CLAUDE FELTZ
SUR LA TOURNEE DE « GERTRUDE » dans les Vosges

Gertrude et Mary, deux femmes au service de l'evangile

Lorsque Mary est arrivée à Raon l'Etape, on n'a pas manqué de lui poser la question obligée : « Vous n'avez pas apporté votre plumeau ? » Et elle de répondre « Il y a un temps pour tout ! C'est ce soir seulement que je serai Gertrude. »
Gertrude ou Mary ? La seconde incarne si bien la première que l'on serait tenté en effet de les confondre. Gertrude, c'est la femme de ménage en scène dans « Gertrude et le plumeau » et Mary, c'est Mary Viennot, comédienne de son état.
 Regardons les l'une après l'autre, l'une donnant naissance à l'autre.

Mary d'abord :
Mary qui règle avec le régisseur toutes les questions pratiques,
Mary qui prépare avec grand soin le stand des produits dérivés et qui surveille de loin le déchargement d'un matériel incroyablement hétéroclite,
Mary qui révise son texte co-écrit avec son mari Michel,
Mary qui regarde chacun de son regard attentif et perçant,
Mary qui va sur scène et repère les endroits où se placer pour être dans la lumière,
Mary qui coupe une à une presque amoureusement les bougies qu'elle met ensuite dans ses lanternes,
Mary enfin qui convie ceux qui le souhaitent à prier avec elle avant le spectacle.

La porte de la loge se ferme. Un peu de maquillage, un costume…

Et c'est Gertrude qui entre en scène :
Gertrude et son accent anglais,  histoire de  nous dépayser un peu,
Gertrude et sa connivence avec le bruiteur placé dans un coin de la scène,
Gertrude et son plumeau pour déboucher les oreilles de ceux qui sont sourds à la Parole de Dieu,
Gertrude et son âne Bijou pour nous faire traverser toute l'histoire du salut,
Gertrude et sa brouette tour à tour crèche ou tombeau,
Gertrude et sa très jolie voix chantant une mélodie anglaise de son enfance pendant qu'elle allume les lanternes,
Gertrude et tous les personnages à qui elle donne vie,
Gertrude enfin qui laisse la plupart des spectateurs émerveillés, comme enchantés de sa lumineuse présence.

    C'est fini, c'est Mary qui ressort de la loge, fatiguée, mais heureuse de la rencontre avec le public, commentant l'ambiance de la salle, et discutant avec les uns et les autres.

Mary ou Gertrude ?

Peu importe. A travers Gertrude, Mary a réussi le pari de rassembler 1263 spectateurs dans les 4 zones du diocèse.
Spectateurs de tous âges : beaucoup d'enfants à Raon l'Etape un mardi soir, beaucoup de jeunes à Epinal ; des personnes proches de notre Eglise, mais aussi un certain nombre de parents ou de personnes passionnées simplement de théâtre.
Les uns ont plus fortement apprécié l'humour ou les tableaux magnifiquement mis en scène, d'autres ont pensé retrouver la Bible de leur enfance, d'autres ont goûté le symbolisme et l'interprétation des textes.

« Donner le goût de la Parole de Dieu »…
Sans aucun doute, « Gertrude et le plumeau » s'inscrivait  à merveille dans le projet d'année du service diocésain de la catéchèse. Car Mary donnant vie à Gertrude nous a donné à goûter la saveur toujours nouvelle de la Parole de Dieu.

Marie-Claude Feltz
 
mardi, 19 septembre 2017